Contrôler la vue de Bébé

L’enfant découvre progressivement le monde réel à l’aide de ses sens (la vue, le gout, le toucher, l’ouïe, l’odorat). C’est également grâce à ceux-ci qu’il va réaliser les apprentissages indispensables à son développement. L’acuité visuelle du bébé correspond à sa capacité à distinguer la forme, la couleur et les détails d’un objet. Cette capacité s’améliore progressivement au cours de sa première année de vie. Comment reconnaître dans ce cas un problème lié à la vision du nouveau-né ?

Le développement de la vue chez l’enfant

La vision du bébé s’ajuste avec le temps. Durant les premières semaines de sa vie, il est dérangé par la lumière intense et l’évite systématiquement. Par contre, ses yeux s’accommodent mieux à une semi-obscurité. C’est généralement à partir de 2 mois que le bébé commence à suivre du regard chaque mouvement autour de lui avec une vision plus stable. Certaines cellules (les cônes), situées au centre de sa rétine deviennent donc plus matures.

Déjà à 4 mois, le bébé est capable de distinguer la couleur rouge. C’est à cet âge-là qu’il commence à coordonner ses gestuelles avec sa vision. Son acuité visuelle augmentera progressivement dès lors. La qualité de la vue de l’enfant et le discernement des objets vont se renforcer de plus en plus jusqu’à l’âge de 10 ans.

Lire aussi : Combien coûte une crèche ?

Comment contrôler la vue d’un bébé ?

Un enfant qui voit, saisit chaque objet qui passe par ses mains et le met dans la bouche. Il sourit aux visages qui semblent lui être familiers, en l’occurrence celui de sa maman, et ne reste pas indifférent à ce qui se passe dans son entourage. Il suit parfois amusé ou curieux les personnes ou les objets qui bougent devant lui. Tout ceci est bon signe !

Dans le cas d’un retard visuel, le comportement visuel et gestuel du bébé change. Il cligne souvent des yeux, et ne suit pas automatiquement ou du tout, les objets mobiles autour de lui. Ce comportement traduit souvent un inconfort visuel. Si par exemple votre enfant louche après l’âge de 6 mois, il est impératif de s’en inquiéter.

En outre, il est très sensible au reflet de la lumière dans ses yeux, et ceux-ci coulent beaucoup. Il rétrécit par moments l’œil, s’irrite, pleure et se cogne aux objets, visiblement en difficulté pour s’orienter. Il faut vite consulter un optométriste ou un ophtalmologiste lorsque vous remarquez ces signes ou l’un d’eux dans le comportement de votre enfant.

La période propice pour détecter les signes de trouble vue chez l’enfant se situe entre 3 mois et 9 mois. Lorsqu’ils sont repérés assez tôt, la plupart des problèmes ophtalmologiques peuvent être corrigés. Plus vous attendez, plus il sera difficile de renverser la tendance et de rattraper certaines déficiences.

Les défauts de la vue à surveiller en priorité

Les problèmes de vue du bébé dépendent en majorité des antécédents familiaux. N’hésitez donc pas à prendre rendez-vous chez un spécialiste pour des anomalies oculaires héréditaires.

Par ailleurs, le strabisme est l’affection de l’œil la plus fréquente chez l’enfant. Elle est à surveiller en priorité. Après 5 mois, si votre bébé présente un défaut dans le mouvement de l’œil, il faut consulter sans délai un ophtalmologiste. De même pour l’amblyopie qui se caractérise par le mauvais développement d’un œil chez l’enfant. Une rééducation de l’œil est possible autour de l’âge de 10 mois. Après 12 mois, cela est beaucoup plus difficile à réaliser.

Il existe un test assez simple pour s’assurer du fonctionnement normal des yeux de votre bébé. Lorsqu’il arrive que bébé regarde fixement un jouet ou tout objet, de la paume de votre main, cachez délicatement son œil droit. Puis répétez l’action avec l’œil gauche. Faites cela à plusieurs reprises. S’il s’avère que votre bébé s’agite et se plaint davantage de la dissimulation d’un œil par rapport à l’autre, il pourrait s’agir d’un problème oculaire. N’attendez pas pour consulter !