Le massage du périnée : ça marche ?

janvier 13, 2023
Partager

Beaucoup de femmes en ont entendu parler, mais rares sont celles qui savent exactement de quoi il retourne quand on évoque le massage du périnée. On ne sait déjà pas toujours ce qu’est le périnée lui-même, alors…

 

D’ailleurs, c’est quoi le périnée ?

 

C’est tout un ensemble de muscles qui constitue le plancher pelvien. Ce sont eux qui nous permettent de retenir les urines et les selles et qui soutiennent tous les organes internes (intestins, colon, vessie).

 

Comme un peu d’anatomie ne peu pas faire de mal, voilà les muscles du périnée en détail

 

Ils incluent donc les sphincters (urétral et anal), que tout le monde connaît, mais aussi plein d’autres, qu’on repère déjà beaucoup moins bien. Et dont la tonicité empêche la fameuse « descente d’organes » (en le disant, on entend la voie caverneuse des bandes-annonces américaines ; ça fait un peu peur).

 

Mais ils empêchent aussi la descente du bébé lors de l’accouchement. Bah oui, leur boulot, d’habitude c’est de rester bien tendu, justement. D’où l’idée de masser le périnée pour faciliter l’accouchement et limiter le risque de déchirures. Mais est-ce que c’est vraiment efficace ?

 

Une efficacité longtemps remise question

 

Le massage du périnée, c’est pas nouveau. Mais pendant longtemps, les soignants ont boudé cette pratique, la jugeant inutile. Sans pourtant qu’aucune étude n’ai infirmé son utilité. Au mieux, ils admettaient du bout des lèvres que ça favorisait la conscience de cette zone, plutôt mal connue, chez les patientes, mais sans avoir d’influence sur l’élasticité des tissus le jour J. Et pour la plupart, ils se bornaient à dire que ça ne servait à rien, mais que ça ne pouvait pas faire de mal. Traduisez « si ça les amuse… ».

 

Genre, ça amuse les femmes enceintes de se plier en 2, malgré leur ventre affichant fièrement ses 8 mois de gestation, pour s’étirer la peau entre le vagin et l’anus !!! Même si certain suggèrent de pratiquer ce massage à deux, en termes de tripotage, il y a plus sexy ! Surtout que les premiers jours de pratique, les sensations sont plus proches de la douleur que du plaisir. Mais passons sur cette preuve supplémentaire du mépris que certains gynécos affichent vis-à-vis de leurs patientes…

 

Et pourtant ça marche !

 

En fait, aucune étude sérieuse n’avait même traité la question. Mais c’est désormais chose faite. Et toutes concordent à dire que le massage du périnée EST EFFICACE. Il l’est particulièrement en cas de premier accouchement par voie basse. Pour celles qui ont déjà accouché par voie vaginale, bébé 1 a fait une grosse partie du travail. Bon, moins en douceur, mais le passage est fléché, on va dire. Il est également jugé utile s’il y a des antécédents de déchirure ou d’épisiotomie, en insistant sur la cicatrice.

 

En résumé, le massage du périnée pourrait contribuer à faire baisser significativement le taux de déchirures périnéales et d’épisiotomies. Même si pour ces dernières, une sage-femme m’a très justement dit un jour : « la seule chose qui peut faire éviter une épisiotomie, c’est de ne pas prendre les ciseaux »…

 

Non, mais ce n’est pas pour faire durer le suspens, on vous jure. Ou pas seulement. C’est surtout que c’est un peu long à expliquer. Alors ça fera l’objet d’un article entier… la semaine prochaine. Ça vous laisse le temps de vous procurer l’huile de massage du périnée de Weleda, ou une bonne huile d’amande douce. Comme ça, vous serez prête pour la pratique.

 

Je ne peux pas, j’ai des hémorroïdes !

 

Effectivement, ça va vous gêner. D’ailleurs, les hémorroïdes sont une des rares contre-indications au massage du périnée. Avec les varices vulvaires (une des nombreuses joyeusetés de la grossesse dont on ne vous a pas encore parlé). Vous avez donc une semaine pour que votre crise hémorroïdaire passe ; c’est bien plus qu’il ne faut. Relisez notre article Hémorroïdes : les points de shiatsu qui soulagent. Non seulement ça soulage, mais ça soulage rapidement.

4.3/5 - (14 votes)