Quelle est l’histoire de Sophie la girafe ?

juillet 5, 2022
giraffe
Partager

La vie de Sophie la girafe oscille entre conte de fées et tragédie. Ce jouet qui depuis des générations est l’un des compagnons préférés des bébés souffre régulièrement d’une polémique évoquant ses dangers. Le point sur ce jouet mythique.

Depuis plus de 60 ans, le jouet Sophie la girafe accompagne les bébés dans leur quête d’apprentissage et d’épanouissement personnel. Mais, aujourd’hui, l’heure est grave et le temps est venu de mettre fin à une polémique qui depuis de nombreuses années maintenant affecte Sophie la girafe. Quel mal cette gentille girafe, amie des bébés, a-t-elle fait pour en arriver là ? On vous dit tout sur son histoire et sur ses déboires.

Sophie la girafe représente-t-elle un danger pour nos enfants ?

Tâchons tout d’abord de remettre les choses en perspective. Quelles sont les raisons qui ont contribué à créer une polémique sur le jouet Sophie la girafe ?

La polémique a débuté en 2011, quand sur internet, un article, a alimenté la confusion en affirmant que Sophie la girafe présentait de grands risques de toxicité pour les enfants qui l’utilisaient. Quelque temps plus tard, une seconde affirmation émanant d’une dentiste est apparue arguant que Sophie la girafe contenait des traces de moisissure.

Pour s’opposer à ses détracteurs et combattre les rumeurs, la marque Vulli a émis des démentis formels et a apporté toutes les preuves de sa bonne foi en expliquant qu’elle respectait le procédé de fabrication du jouet en se basant sur un cahier des charges précis et respectueux des normes établies. Par ailleurs, Sophie la girafe était certifiée par la DGCCRF qui ne notait aucun problème. Mieux encore, Vulli a retravaillé son procédé de fabrication pour réduire encore plus le niveau de toxicité qui était en deçà des normes exigibles pour tendre vers une toxicité nulle.

sophie la girafe moisissure

Le second démenti a été apporté par des parents et une puéricultrice inquiets des allégations faites autour de la possibilité de traces de moisissure dans le corps de la girafe. Pour en avoir la certitude, ils n’ont pas hésité à découper Sophie la girafe et n’y ont découvert, finalement, aucune trace de moisissure, mettant fin ainsi à toute polémique.

Laissons là ces polémiques sans fondement et destinées à nuire à la réputation de Sophie la girafe et intéressons-nous, d’un peu plus près, à sa formidable « succes story« pour tout savoir sur ce jouet.

L’histoire fabuleuse de Sophie la girafe

Nous sommes en 1961. En ce beau jour du mois de mai, Monsieur Rampeau le bien nommé décide de produire un jouet. Ce sera une girafe pour bébé. Pourtant, cette girafe n’a pas de nom et comme nous sommes le 25 mai et que nous fêtons la sainte Sophie, le créateur se dit que ce prénom va lui porter bonheur et qu’il est parfait pour une girafe. C’est ainsi que le nom de Sophie la girafe est né et qu’il n’a pas changé depuis six décennies. Au-delà de son nom, Sophie la girafe avait d’autres arguments à faire valoir et Monsieur Rampeau le savait bien. Il avait imaginé ce jouet comme une alternative aux jouets traditionnels de l’époque et il voyait en l’animal exotique une merveilleuse opportunité de sortir des standards attendus. Il avait créé Sophie la girafe dans des proportions parfaites correspondant à la morphologie des bébés. Il avait aussi pressenti que la matière dans laquelle il allait élaborer ce jouet révolutionnerait le monde. Son jouet serait en caoutchouc, issu de l’arbre Hévéa et serait 100 % naturel. Tous ces arguments mis bout à bout allaient faire du jouet Sophie la girafe un succès planétaire.

Sophie la girafe, un jouet universel

Quand l’histoire d’un homme rencontre l’histoire des hommes, cela débouche sur un résultat extraordinaire. Sophie la girafe est universelle. Elle appartient au patrimoine mondial et depuis des générations, elle est présente aux côtés de millions de bébés et de parents qui se retrouvent autour de ce jouet qui les unit. Si on vous disait que plus de 50 millions de girafes se sont vendues dans le monde depuis sa création ? Et encore, les chiffres ne sont pas récents. Aujourd’hui, Sophie la girafe a un rayonnement planétaire et gagne la Chine pour asseoir un peu plus sa notoriété.

Sophie la girafe un jouet apaisant

Sophie la girafe possède deux vertus apaisantes :

  1. Sophie la girafe calme l’enfant et le rassure lorsqu’il est nerveux. À son contact, le bébé éprouve du réconfort.
  2. Sophie la girafe soulage l’enfant des douleurs liées aux poussées dentaires. Il peut mâchouiller, mordiller le jouet quand la douleur devient trop forte.

Sophie la girafe, un jouet d’éveil par excellence

La belle histoire de Sophie la girafe est également liée à sa capacité à stimuler les sens des bébés pour les aider à développer leur autonomie. Tous les sens de l’enfant sont sollicités :

  • En commençant par la vue quand il cherche du regard la girafe, attiré par les taches qui parsèment son corps.
  • Son toucher quand il manipule de ses petites mains le jouet dans toutes les directions.
  • Son goût quand il porte le jouet à sa bouche.
  • Son ouïe quand en pressant fortement Sophie la girafe contre son corps, un sifflement en émane.
  • Et son odorat quand l’enfant hume l’odeur de l’Hévéa.
4.6/5 - (17 votes)

Bienvenue sur mon blog de bébé !

Retrouvez par ici toutes les dernières nouveautés autour de l’univers bébé mais aussi des conseils pour vous orienter au mieux dans le choix du mobilier, accessoires, poussettes et autres…

Tops conseils