Tout savoir sur la dyslexie

juin 7, 2021
Partager
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
(Last Updated On: juin 8, 2021)

Avec près de 10% de la population mondiale touchée par la dyslexie, il est assez normal que ce sujet soit éclairé et discuté afin d’avoir le maximum d’informations possible. En effet, beaucoup de personnes ne savent pas ce que ce trouble représente exactement et qu’un dyslexique souffre de difficulté et de plusieurs troubles. De ce fait, les dyslexiques sont souvent incompris et ne sont pas intégrés facilement dans le monde où nous vivons.

‌Quels sont les symptômes de la dyslexie ?

Les symptômes communs de l’adulte et de l’enfant en bas âge

La dyslexie présente des symptômes qui la caractérise. Voyons alors de plus près les symptômes communs que présentent un bébé et un adulte:

  • Symptômes Cognitifs: l’individu présente des difficultés de mémorisation, des difficultés de réflexion, de compréhension mais aussi des difficultés quant aux fautes d’orthographe.
  • Symptôme touchant le développement: ce symptôme est caractérisé par un retard de la parole notamment chez l’enfant. Des troubles de l’apprentissage peuvent aussi se faire ressentir.
  • Autres symptômes fréquents: maux de tête, un retard de lecture ou des troubles de paroles.

Les symptômes des enfants

Toutefois, les premiers signes peuvent être repérés assez tôt afin de recourir à des solutions adéquates. Voici alors les premiers symptômes chez les enfants atteints de la dyslexie :

  • Une difficulté à assimiler les nouveaux mots et à construire des phrases : difficulté scolaire, retards, problèmes de langage …
  • Une difficulté à écrire son propre prénom
  • Une mémoire à court terme insuffisante
  • Un repérage éprouvant dans l’espace.
  • Une difficulté à lire : langage écrit
  • Une inattention répétitive et un manque de concentration
  • Une certaine difficulté quant à la compréhension
  • Une difficulté à différencier les mots
  • Une difficulté à répondre à des demandes simultanées
  • Un problème pour différencier certaines lettres
  • Une difficulté à épeler des mots ou à prononcer des mots assez longs : langage oral
  • Une difficulté dans l’apprentissage des langues étrangères
  • Une difficulté à mémoriser l’alphabet ou encore les jours de la semaine
  • Des problèmes de coordination et de motricité.

Quelles sont les causes de la dyslexie ?

Les recherches médicales et scientifiques sur la dyslexie se focalisent plus sur le facteur héréditaire. En effet, nous pouvons remarquer que les personnes dyslexiques sont souvent issues d’une même lignée. Il existe donc une réelle prédisposition génétique héréditaire puisque des recherches ont démontré que 30 % à 50 % des enfants nés de parents dyslexiques sont aussi dyslexiques Les chercheurs ont récemment identifié des gènes spécifiques susceptibles de contribuer aux signes et symptômes de la dyslexie.

Les différents types de dyslexies et leurs causes respectives

  • La dyslexie primaire : Elle est causée par une transmission dans les lignées familiales par des gènes héréditaires ou par de nouvelles mutations génétiques.
  • Dyslexie secondaire ou développementale : Elle est majoritairement causée par des soucis de développement du cerveau (dysfonctionnement) durant les premiers stades du développement du fœtus même. Cette dyslexie développementale diminue tandis que l’enfant prend de l’âge.
  • La dyslexie traumatique: C’est un type de dyslexie qui est causée généralement après un traumatisme cérébral ou bien une lésion du cerveau qui contrôle la fonction lecture et écriture.

Est-ce que la dyslexie se soigne ?

Pour répondre à cette question et rassurer plus d’un : Oui, le trouble dyslexique se soigne bel et bien ! Alors dans ce cas, comment soigner les personnes dyslexiques ?

  • Aller chez un spécialiste notamment un orthopédagogue est le spécialiste à consulter pour une rééducation.
  • Consulter un psychologue qui est le spécialiste tout indiqué pour aider à la reconstruction ainsi qu’au maintien d’une bonne estime de soi, souvent victime de la dyslexie elle aussi.
  • Procéder à une rééducation chez un orthophoniste (bilan orthophonique) en une ou plusieurs séances chaque semaine selon le niveau et le degré du trouble.
 

Un accompagnement adéquat

A part l’aide des spécialistes, un enfant surtout aura besoin de plus d’accompagnement et ce dans n’importe quel environnement où il sera amené à interagir. Voici quelques conseils précieux qui l’aideront dans son apprentissage ainsi que dans son développement en général :

  • Encourager l’enfant et s’abstenir des situations dénigrantes. Exemples : faire lire l’enfant à voix-haute devant la classe, appuyer encore ses fautes, etc.
  • Faire preuve d’une grande patience mettre les atouts de l’enfant en valeur
  • Reconnaître la difficulté éprouvée par chaque enfant et l’éventuel trouble principal pour l’aider plus dans ce sens
  • Mettre l’enfant dans un environnement tranquille autant que possible
  • Mettre à sa disposition, des leçons enregistrées par rapport à ses besoins
  • Dispatcher le temps de travail ainsi que la quantité
  • Privilégier l’évaluation orale

Parents et enfants doivent alors être solidaires face à la dyslexie. Les enfants avec des troubles sont plus sensibles à leurs entourages alors nous sommes tous responsables de leurs bien-être.

 

Est-ce que la dyslexie est un handicap ?

La dyslexie constitue effectivement un handicap. Comme le mentionne l’OMS, un handicap c’est principalement : « toute limitation d’activité ou restriction de participation à la vie en société subie dans son environnement par une personne en raison d’une altération substantielle, durable ou définitive d’une ou plusieurs fonctions physiques, sensorielles, mentales, cognitives ou psychiques, d’un polyhandicap ou d’un trouble de santé invalidant ». Par conséquent, la dyslexie est reconnue comme trouble des apprentissages, et au regard de la loi, elle entre dans le champ des troubles cognitifs.

4/5 - (27 votes)