Tout savoir sur les micro-crèches

octobre 12, 2021
micro-creches
Partager
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
(Last Updated On: octobre 12, 2021)

Vous souhaitez apporter votre part au développement et à l’épanouissement des enfants ? Vous avez toujours eu envie d’intégrer le monde de l’entrepreneuriat ? D’être votre propre patron ? Découvrez dans cet article tout ce qu’il faut savoir sur la création d’une micro-crèche : la définition ainsi que les conditions et les étapes de création.

Qu’est-ce qu’une micro-crèche ?

Il s’agit d’un établissement dédié à la réception des enfants âgés de 10 semaines à 6 ans. Cela différencie de la crèche traditionnelle réside dans sa structure, son organisation et son effectif maximal. En effet, la micro-crèche ne garde qu’au maximum 10 enfants qui seront regroupés dans une seule section, peu importe leur âge. Par ailleurs, elle doit être équipée de trois personnes au minimum : un dirigeant, un référent technique et un personnel qualifié.

Qui peut créer une micro-crèche ?

Contrairement aux autres structures de crèche, ouvrir une micro crèche dans son quartier n’exige pas la possession d’un diplôme spécifique ou une qualification professionnelle dans la petite enfance. Toutefois, des réglementations souples sont mises en vigueur depuis sa possibilité de création en 2010. Tout d’abord, une micro-crèche doit posséder un statut juridique. Elle peut être établie comme une entreprise individuelle, une association ou une société. Le choix dépend de certains facteurs. La création nécessite également l’obtention d’une autorisation de fonctionnement délivrée par le Président du Conseil Général. L’autre condition est le respect des normes de sécurité selon le Code de la santé publique qui concerne les micro-crèches (articles R2324-1 à R2324-48). Voici quelques règles de base mentionnées dans ces articles :

  • la sécurisation et la clôturassions des espaces de jeux ;
  • la mise en place des mesures de protection dans les zones dangereuses ;
  • l’installation des protections aux niveaux des appareils électriques et de chauffage.

Par ailleurs, les étapes à suivre sont :

  • la constitution de l’équipe,
  • l’analyse du marché,
  • la définition des caractéristiques du projet,
  • l’établissement du plan financier,
  • la constitution et le dépôt du dossier final d’agrément.
4.2/5 - (13 votes)