Le Bitrex, votre allié pour protéger Bébé

Bébé bouge et explore son environnement grâce à un quatre pattes à la vitesse fulgurante ? Il ouvre les portes de vos placards et sort toute ce qu’il trouve. Malheureusement, parfois bébé peut tomber sur des produits ou des objets qui ne devraient pas être à sa portée.

Les accidents domestiques sont courants. Les 0-4 ans tiennent le haut du palmarès avec les ingestions de produits ménagers : lessives, détergents ou encore produits blanchissants.

Pour éviter l’intoxication, certains fabricants utilisent le Bitrex comme agent d’aversion. Explications…

D’où vient le Bitrex ?

Découvert en 1958 lors de recherches pharmaceutiques sur la lidocaïne (un anesthésique), le benzoate de dénatonium est d’une amertume telle qu’il devient vite le dénaturant idéal pour les alcools. En 1960, il est autorisé aux États-Unis pour entrer dans la composition de produits industriels.

Il n’est pas toxique et est reconnu aujourd’hui comme un agent permettant d’éviter les empoisonnements. Son amertume est tellement puissante que la personne qui l’ingère recrache le produit par réflexe.

Que dit la législation ?

Certains produits industriels dangereux ont fait l’objet d’une législation rigoureuse en matière de prévention sur l’empoisonnement. Ainsi, les liquides de refroidissement, certains pesticides ou encore certaines gouaches pour enfants doivent obligatoirement contenir un agent d’aversion.

Quant aux fabricants de produits ménagers, ils sont assez nombreux aujourd’hui à utiliser le Bitrex dans la composition de leurs produits. Son absence totale de nocivité ne rend pas obligatoire la mention de son utilisation dans les ingrédients. Par contre, il existe un logo que certains produits portent sur leur emballage.

Le Bitrex évite-il totalement la possibilité d’empoisonnement ?

La mention de la présence du Bitrex sur un produit ne signifie pas que vos enfants sont prémunis d’une possibilité d’empoisonnement. L’agent d’aversion n’annule pas la toxicité du produit ingéré. Par exemple, si votre enfant tente d’avaler de la soude caustique, la présence du Bitrex n’empêchera pas le peu de produit ingéré d’agir très dangereusement.

Quoi qu’il en soit, si votre enfant ingère un produit ménager, il faut impérativement appeler le centre antipoison et les secours.

Une véritable campagne de prévention contre l’intoxication

De la découverte fortuite de la molécule à la commercialisation du produit, il est aujourd’hui plus que nécessaire de communiquer sur la prévention des intoxications par ingestion.

Bitrex se positionne sur « Protégeons nos enfants » et se veut un « produit qui sauve des vies ». Certaines enseignes de distribution communiquent sur la composition de leurs produits ménagers, dans lesquels on trouve le Bitrex. Elles apposent le logo sur leurs lessives, détergents, lingettes etc.

Et la vigilance ?

La présence de Bitrexpermet d’éviter des empoisonnements aux conséquences dramatiques mais ne remplace pas la prévention quotidienne auprès des enfants.

C’est avant tout aux parents de protéger les enfants des risques liés à la présence de produits dangereux à leur portée. Alors n’hésitez pas, foncez acheter les bloc-portes les plus sophistiqués, ceux qui vous compliquerons aussi l’ouverture des placards. Ou bien si vous en avez la possibilité, mettez les produits en hauteur. Un seul objectif : 0 risque pour bébé !

Lire aussi : Faire l’amour pendant la grossesse : la chasse aux idées reçues

Votre bébé, un explorateur en herbe ?

Pourquoi bébé a-t-il tant besoin de toucher à tout, d’étudier chaque coin que son environnement lui propose ? Cela fait partie de son développement. C’est en explorant sensoriellement son espace de vie que bébé développe son intelligence. C’est un élan naturel vers l’absorption de tout ce qui va lui permettre d’apprendre.

C’est pourquoi il est d’autant plus impératif que son environnement soit sécurisé au mieux. Ainsi, il pourra continuer à explorer en toute sécurité et liberté !