Pourquoi faut-il toujours essayer d’allaiter ?

Dès sa venue dans le monde, le lait maternel est le premier aliment qui accueille le bébé. Spécialement prévu pour aider à la croissance et au développement du nourrisson, l’allaitement est également bénéfique pour la mère. Cependant, la tétée présente de nombreuses difficultés.

Quels sont les bienfaits de l’allaitement pour l’enfant ?

Pour assurer la bonne santé du nourrisson, l’Organisation mondiale de la Santé préconise l’allaitement pour une durée de six mois. En effet, le lait maternel contient des éléments nutritifs qui participent à la bonne santé et au développement du nourrisson.

Le lait maternel, un aliment protecteur pour le bébé

Contenant des éléments nutritifs issus du sang de la mère, le lait maternel protège et nourrit au mieux l’enfant. Principalement riche en enzymes, anticorps, globules blancs et bactéries, le lait maternel préserve le nourrisson des maladies tout en accélérant son développement.

Les bébés qui ne sont pas allaités pendant les six mois qui précèdent leurs naissances ont tendance à être plus sujet aux maladies saisonières mais aussi à présenter plus de nausées et de reflux.

L’allaitement préserve votre nourrisson de la mort prématurée. Ainsi, en donnant le sein à votre bébé pendant 6 mois, vous le préservez de ses infections. Il faut ajouter que la tétée apaise votre bébé lorsqu’il est ennuyé ou pendant sa période de convalescence.

Le lait maternel, un aliment de croissance

Comme autre bienfait, l’allaitement permet le développement du système cérébral de l’enfant. Il est scientifiquement prouvé que dès les trois premiers mois, la masse du cerveau du nourrisson augmente rapidement. Les bébés allaités pendant trois mois présentent une matière blanche qui relie entre eux les parties du cerveau. Aussi, elle facilite la transmission de signaux entre ses parties.

Pour les bébés nés avant l’heure, l’allaitement protège leurs corps des maladies susceptibles de mettre un terme à leur vie. Il s’agit notamment des affections des poumons, de la septicémie ou encore de l’entérocolite. Nourrir son bébé né prématurément avec du lait maternel facilite sa sortie en quelques jours de l’hôpital.

Lire aussi : comparatif des meilleurs tires lait

Quels sont les bienfaits de l’allaitement pour la mère ?

Pour la mère, l’allaitement présente de nombreux bénéfices. Après la naissance du bébé, la mère tient pour la première fois son nouveau-né. Ce contact déclenche une montée de l’ocytocine dans l’organisme de la mère. Cette hormone connue sous le nom de l’hormone de l’amour se dégage à chaque allaitement, ce qui renforce le lien entre la mère et son enfant.

L’allaitement dès la naissance du nouveau-né permet l’expulsion du placenta. Il favorise également le rétrécissement de l’utérus de la mère. Pour une mère qui n’allaite pas son enfant à sa naissance, son utérus met plus de temps à se rétracter.

Après quelques jours d’allaitement, la mère peut toujours perdre une quantité importante de sang. Ce qui lui permet d’éviter toute nouvelle perte de sang est la présence de l’hormone de l’attachement.

L’action de l’allaitement sur la santé de la mère

Les scientifiques ont mené une étude sur l’état dépressif des mères qui allaitent leurs bébés. Les résultats de cette étude ont prouvé que les mères qui présentent un taux élevé d’ocytocine dans le corps ne montrent pas des signes de stress ni de dépression. Ainsi, continuer l’allaitement de l’enfant contribue à la diminution de la douleur, de l’anxiété, mais aussi de la tension artérielle. L’ocytocine libérée apaise la mère.

En allaitant sur une longue durée votre enfant, vous éloignez de vous les affections cardiaques, mais également le diabète de stade 2. Donner le sein à l’enfant sur plusieurs mois aide la mère à éviter le cancer des seins, de l’utérus ou encore des ovaires.

La tétée et ses difficultés

Il faut l’avouer malgré tout, au cours de l’allaitement, la mère est confrontée à de nombreux problèmes. Parmi ses difficultés, la plus fréquente est l’inquiétude de ne pas disposer d’une quantité suffisante de lait à donner au nourrisson. Outre la quantité, la mère s’interroge également sur la qualité du lait qu’elle peut produire pour son enfant. Par ailleurs, la mère est également confrontée aux problèmes de mamelons. Elle peut avoir des mamelons plats qui deviennent douloureux ou des seins qui deviennent enflés et font mal.

Arriver à allaiter correctement son bébé est aussi une épreuve, il faudra s’armer de patience et trouver la position d’allaitement la plus fonctionnelle. Vous pourrez trouver un grand nombre d’informations à ce sujet sur cet article de Minimall.

Pour éviter ces complications après la grossesse, la mère doit s’apprêter à l’allaitement depuis la grossesse. Une formation sur l’allaitement doit être dispensée par l’agent de santé aux femmes à terme. Cette formation permettra de disposer de connaissances suffisantes pour vaincre la crainte de l’allaitement, mais également savoir comment allaiter son enfant.

Que retenir ?

Allaiter l’enfant au cours des premiers mois suivants l’accouchement est donc bénéfique aussi bien pour la mère que pour l’enfant. L’allaitement contribue à la création de liens entre la mère et son enfant. Il contribue au développement physique du nourrisson. Même de nombreuses difficultés guettent les mères pendant l’allaitement, il faut toujours essayer d’allaiter, car les difficultés sont bien minimes par rapport aux bienfaits de l’allaitement.

Camille Rossa

Rédactrice en chef du site monblogdebebe.fr ! Jeune Maman, nous avons créées ce blog pour aider les mères à choisir les meilleurs produits pour leur enfant en toute sécurité. Je suis diplômée en 2010 d'un DU en pédiatrie. Des questions ? N'hésitez pas à me contacter via le formulaire de contact.