Règlementation et homologation des sièges auto

Dès la sortie de la maternité, les parents sont dans l’obligation de porter bébé dans un siège auto au cours de ses trajets en voiture. Il ne suffit pas toutefois d’opter pour n’importe quel type de siège auto lors de l’achat. Le secteur est également régi sous une règlementation et avec certaines homologations. Voilà autant de paramètres qui vous permettront d’optimiser davantage la sécurité de bébé en voiture. Ce que disent les règles en vigueur avec la signification des homologations de sièges auto.

Ce que dit la règlementation ECE R44/04

Lancée en mois de mai 2006, la règlementation ECE R44/04 explique clairement la classification des sièges auto pour bébé en prenant en compte son poids. D’une manière générale donc, il existe 5 groupes distincts de siège auto. Toutefois, avec les modèles évolutifs, on retrouve un groupe de siège auto assez spécifique. En effet, si la catégorisation va de 0 à 3 en passant par 0+, les sièges évolutifs sont regroupés dans la catégorie 1/2/3. Ils sont particulièrement adaptés pour les enfants de 9 à 36 kg. Pour qu’ils puissent toutefois convenir aux plus petits, ils sont équipés d’un réducteur généralement. Au sein de notre page guide et comparatif siège auto d’ailleurs, vous trouverez davantage d’explications sur le sujet. Par ailleurs, la règlementation ECE R44/04 impose la présentation d’une étiquette orange sur chaque produit homologué. Ceci, afin de prouver aux parents que le siège en question suit les normes européennes en vigueur. Ainsi, avec la mention « universel », le siège auto s’utilise dans tous types de véhicules. Elle doit également présenter le poids homologué pour sa catégorie. Lors de l’achat siège auto, vérifier aussi la présence du numéro d’homologation qui commence par 03 ou 04 pour une sécurisation optimale.

Ce qu’il faut comprendre de la norme UN R129 ou I-size

Une deuxième norme à prendre en compte dans le choix d’un siège auto pour bébé est la norme européenne R129 Isize. Cette fois, on parle de classification des sièges selon la taille de bébé. Ce qui fait que les groupes sont élargis au nombre de 8. Le siège auto peut alors être utilisé depuis la naissance, jusqu’à ce que l’enfant atteigne ses dix ans tout en offrant une protection optimale selon les avis siège auto en ligne. Une norme mise en vigueur depuis le mois de juillet 2009, I-size oblige le transport dos à la route dans le siège auto bébé jusqu’à au moins 15 mois. Elle vise également à généraliser le système Isofix, et en même temps, augmente les exigences auprès des fabricants qui doivent faire passer un test crash à leur dispositif avant leur mis en vente. Les produits homologués portent alors un logo spécifique représentant le siège auto en position dos à la route et maintenu avec une sangle. Le siège auto doit également comporter une étiquette d’homologation orange sur laquelle est spécifiée « i-Size » avec toutes les mentions exigées, dont le label, la taille de l’enfant et le code pays où le siège auto bébé a été certifié avec un numéro de test crash.