Tout ce qu’il faut savoir sur le sujet du molluscum

juin 7, 2021
Partager
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
(Last Updated On: juin 8, 2021)

Nous connaissons plusieurs maladies de la peau comme l’eczéma, les mycoses, les psoriasis et l’une des plus connues est sûrement l’acné. Pourtant, le molluscum fait également partie de ces maladies de peau qui affectent considérablement la vie d’un individu qu’il soit en bas âge ou qu’il soit un peu plus âgé.

Qu’est-ce qu’un molluscum ?

Un molluscum ou Molluscum contagiosum est essentiellement une pathologie bénigne de la peau. Selon le Docteur Penso-Assathiany, dermatologue à Paris : « Le molluscum contagiosum est une infection virale due à un poxvirus de la même famille que la variole« .  L’infection provoque l’apparition sur la peau de petites bosses (papules) de couleur chair dont le centre est affaissé. On le retrouve le plus souvent sur :

  • Le visage
  • Les paupières
  • Le cou
  • Le tronc
  • Les bras
  • Les cuisses

Nous connaissons actuellement quatre génotypes classés de MCV-1 à MCV-4. Le MCV-1 est le plus fréquent chez les enfants, tandis que le MCV-2 apparaît souvent chez les adultes.

Comment attrape-t-on un molluscum ?

Le molluscum contagiosum se contracte principalement par le biais d’un contact direct. Le dermatologue Penso-Assathiany mentionne que : « Les serviettes peuvent être sources de transmission du virus. Il faut donc faire attention au linge de toilette ». Toutefois, aucune étude n’a encore démontré une possible contamination lors de la fréquentation de lieux humides à l’instar des piscines. « Ce doit être en raison du rôle des serviettes que l’on incrimine les piscines », estime toujours la spécialiste. Voici une liste exhaustive des différentes façons de contracter le molluscum :

  • Contact étroit avec un contaminé
  • Contact sexuel
  • Contact avec un objet portant le virus : vêtements, serviettes, chaussures, jouets, poignées de portes, etc.

La condition de vie est également un facteur important car le molluscum se développe rapidement avec un climat chaud et humide et surtout lorsqu’on vit dans des conditions de surpeuplement.

Les symptômes

Cette maladie de la peau peut apparaître sur n’importe quelle surface du corps. Les paumes et les plantes sont toutefois épargnées. Les lésions cutanées ne sont pas prurigineuses ou douloureuses dans la plupart des cas et peuvent être découvertes par hasard lors d’un examen clinique. Par contre, elles peuvent s’inflammer et devenir prurigineuses si le corps se défend contre le virus. Le molluscum est caractérisé par des groupes de papules ombiliquées roses, généralement en forme de dôme, lisses, cireuses ou perlées mesurant de 2 à 5 mm de diamètre.

Molluscums

Comment se débarrasser des molluscums ?

Les gestes et habitudes à avoir

De prime abord, il est recommandé d’arrêter de toucher les parties non infectées. En effet, si nous sommes infectés par le virus et que nous touchons ou que nous grattons la zone touchée par le molluscum, nous allons le transmettre à d’autres parties du corps. Il convient donc de :

  • Se laver les mains fréquemment en utilisant une technique appropriée
  • Recouvrer les papules autant que faire se peut.
  • Recouvrer la zone infectée avec un pansement imperméable ou avec un vêtement adéquat.
  • Laisser la peau respirer quand il n’y a pas de risques de transmettre l’infection à d’autres personnes
  • Dans le cas où l’infection touche la région génitale, éviter les contacts sexuels jusqu’à consultation d’un médecin
  • Éviter de partager ses articles personnels

Les options de traitements

Selon l’âge de l’individu touché par la maladie et le cas, le médecin peut avoir recours à différents traitements ( voir le syndrome de kiss ). Voici les principaux adaptés pour le molluscum :

  • Le gel des excroissances (bosses) (cryothérapie);
  • L’élimination du liquide contenu dans les bosses (curetage);
  • L’élimination des excroissances en utilisant un traitement au laser;
  • L’utilisation de crèmes prescrites par votre médecin pour application sur la région infectée;
  • La prise de médicaments par voie orale
Dermatologist examines a mole of male patient
Dermatologist examines a mole of male patient

Comment enlever les molluscums soi-même ?

L’alternative aux traitements chimiques, c’est bien évidemment de soigner son molluscum soi-même par le biais des traitements naturels. L’huile extraite du Tea tree ou Arbre à thé, Melaleuca alternifolia est très efficace pour faire disparaître les excroissances de la peau. Elle peut être appliquée localement, seule ou accompagnée d’autres huiles essentielles. En outre, la petite préparation suivante est toute aussi efficace :

  • H.E. Niaouli 2 ml
  • H.E. Ajowan 1 ml
  • H.E. Eucalyptus ct cryptone 3 ml
  • H.E Citrus reticulata 2 ml

Il suffira de procéder à une application de ce mélange avec un coton-tige chaque matin et soir pendant un mois et de cibler point par point les molluscums.

Quelles crèmes pour molluscum ?

De nos jours, plusieurs crèmes sont disponibles en pharmacies/parapharmacies afin de traiter le molluscum :

  • MOLUSDERM est un nouveau dispositif médical préconisé par le laboratoire Pierre Fabre Dermatologie pour le traitement du Molluscum contagiosum chez l’adulte et l’enfant à partir de 2 ans.
  • CONZEROL : Crème pour la peau afin de soulager sans cicatrices du Molluscum Contagiosum. Ingrédients naturels sûrs et efficaces. Utilisation sûre et effective sur toutes les zones du corps, y compris le visage et les parties génitales, pour les enfants à partir de 1 an – voir aussi cet article sur la croute de lait. A éviter tout contact avec les yeux.

 

4.9/5 - (29 votes)