Enceinte, pensez à l’acupuncture

Vous êtes dans votre premier trimestre ou encore dans la dernière ligne droite de votre grossesse et vous en avez assez de la fatigue cumulée aux différentes douleurs et nausées ressenties ? Vous vous sentez stressées et des craintes enfouies depuis le début de la gestation refont surface ? Soufflez un bon coup et pensez RELAXATION. Pourquoi ne pas essayer l’acupuncture ?

Voyez la vie côté ZEN : tout savoir sur l’acupuncture

Vous avez appliqué à la lettre toutes les méthodes de respirations de votre gygy et vous êtes imbattables sur la préparation d’accouchement mais votre ennemi juré est sans conteste : le stress. L’acupuncture est une méthode ancestrale originaire de Chine basée sur le contrôle de la fluctuation des énergies du corps. Lorsque ces énergies créent des blocages vous ressentez des douleurs localisées : maux d’estomac, de dos, migraines… Pour y remédier, le thérapeute libère l’énergie emmagasinée par l’indroduction de fines aiguilles aux endroits douloureux. Vous ressentez alors une sensation indescriptible de bien-être intense et vos maux s’envolent à jamais…

Les bienfaits de l’acupuncture sur la femme enceinte

Durant ces 9 mois, nous rêvons toutes de faire disparaître tous les désagréments d’un claquement de doigt pour enfin voir la grossesse en rose. L’acupuncture permet d’améliorer le bien-être générale de la patiente en s’axant notamment sur les insomnies, les nausées et vomissements en rétablissant l’équilibre des méridiens qui relient l’estomac et la vésicule biliaire mais aussi entre le foie et la rate. De même, elle est un soutient pour la sciatique, les hémorroïdes, la rétention d’eau et permet dans un même prolongement l’évacuation du stress. Les désordres énergétiques ont pour causes non seulement, des phénomènes physiques mais aussi psychologiques et psychiques. Rétablir le problème à la base élimine ses conséquences.

Lire aussi : Le Bitrex, votre allié pour protéger Bébé

Quelle fréquence pour la thérapie ?

Rassurez-vous, les séances d’acupuncture ne présentent pas de danger ni pour vous ni pour votre petit bébé. Au contraire, le thérapeute peut vous aider à resserrer le lien affectif qui vous lie à votre enfant. Parfois, celui-ci pratique l’haptonomie, une méthode vous permettant de communiquer avec bébé, souvent très appréciée des papas qui se sentent ainsi plus impliqués dans la grossesse. Vous pouvez mettre en place un calendrier de séances d’acupuncture avant même la grossesse, puisqu’elle aide également dans les problèmes de fertilité et, suivre celui-ci après l’accouchement. En effet, selon cette pratique, la grossesse dure 10 mois incluant les 9 mois de gestation et le mois suivant. Ne pensez pas que l’acupuncture ne vous sera pas utile une fois la grossesse terminée : les premiers mois de bébé seront les plus difficiles !

L’acupuncture dans l’accouchement

De nombreuses femmes font le choix de faire appel aux bienfaits d’un acupuncteur pour faciliter l’accouchement. Cette pratique permet d’assouplir le col et dans certains cas de faire descendre le bébé ou de le tourner dans des cas de sièges. La thérapie présente un côté antalgique et certains points permettent d’influencer les contractions. Dans le cas d’une rupture des membranes sans travail en vue, l’acupuncture peut mener le col à maturation et déclencher le travail. Ne perdez pas espoir dans le cas d’une annonce de déclenchement : pensez à l’acupuncture ! Tous les moyens sont bons pour envisager un accouchement dans les meilleures conditions et parfois, passer par des thérapies alternatives est un plus pour vous.

Que vous ayez pour projet de tomber enceinte ou que vous vouliez simplement envisager une grossesse sereine, l’acupuncture sera votre allié durant cette quête au bonheur. Dites oui à la détente pour un esprit zen dans un corps sain !