Test de grossesse positif : Que faire ? Suivez nos 6 meilleurs conseils

octobre 14, 2021
Partager
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
(Last Updated On: décembre 1, 2021)

L’annonce d’une grossesse est souvent synonyme de bonheur pour les futurs parents. Cependant, un test de grossesse positif n’est pas une chose à prendre à la légère. Etre enceinte nécessite une bonne préparation sur tous les plans. Beaucoup de points importants sont à considérer dès la confirmation de la bonne nouvelle. Quels sont les types de tests de grossesse disponibles ? Un test de grossesse peut-il se tromper ? Que faire après un test positif ? A qui annoncer la nouvelle ? Découvrez tout ce que vous devez savoir à ce propos.

Qu’est-ce qu’un test de grossesse et comment fonctionne-t-il ?

Un test de grossesse est un procédé qui permet de détecter la présence de l’hormone béta-HCG dans les urines. Avec un processus immunologique, certains anticorps peuvent faire une réaction en cas de présence de l’hormone.

La sécrétion de cette hormone de grossesse est faite par le corps jaune à partir de la nidation de l’œuf dans l’utérus de la femme. L’étape de nidation a lieu environ 7 jours après la fécondation.

Le test de grossesse permet alors de confirmer la grossesse ou non d’une femme à travers la présence de cette hormone.

 

Quels types de test de grossesse sont disponibles ?

Il existe plusieurs types de tests de grossesse actuellement :

  • Le test par prise de sang, d’une fiabilité de 100% avec une possibilité de remboursement de la sécurité sociale ;
  • Le test de grossesse urinaire, avec une fiabilité de 99%, disponible en pharmacie sans ordonnance ;
  • Et le test de grossesse salivaire, fiable à 98% seulement, ce test n’est pas encore disponible en France.

 

Un test de grossesse peut-il être positif et se tromper ?

Beaucoup se demandent si un test de grossesse positif peut éventuellement se tromper. Eh bien, il se peut que dans certains cas, un test se révèle positif sans présence de fécondation dans l’utérus, ce phénomène est appelé un faux-positif.

C’est un cas assez rare, mais reste probable. Ce phénomène se manifeste généralement chez la femme ayant eu recours à une interruption volontaire de grossesse (IVG) ou celles ayant subi un accouchement ou une fausse-couche. Dans ces cas précis, l’hormone HCG est encore présente.

La fécondation in-vitro peut aussi ralentir l’évacuation de l’hormone, pouvant amener à un faux-positif.

Si votre test est clairement positif, vous êtes très probablement enceinte. Les tests de grossesse faussement positifs sont possibles mais rares. Certains médicaments et certaines conditions médicales peuvent provoquer un faux positif.

Par exemple, si votre traitement de fertilité comprenait une « piqûre de déclenchement » de hCG, vous pourriez obtenir un résultat positif au test de grossesse qui n’indique pas réellement une grossesse. En effet, l’hCG est l’hormone mesurée par le test de grossesse.

Pour éviter ce problème, attendez au moins 10 jours après votre piqûre de déclenchement avant de faire un test de grossesse. Si vous avez des doutes, faites un autre test ou consultez votre médecin.

 

A l’inverse, un test positif peut-il être négatif ?

Il est possible d’obtenir un résultat négatif à un test de grossesse à domicile alors que vous êtes réellement enceinte. C’est ce qu’on appelle un faux-négatif. Vous pouvez obtenir un faux négatif si vous :

Faites le test trop tôt. Plus tôt vous faites le test de grossesse à domicile après l’absence de règles, plus il est difficile pour le test de détecter l’HCG.

Pour obtenir les résultats les plus précis, répétez le test une semaine après l’absence de règles. Si vous ne pouvez pas attendre aussi longtemps, demandez à votre prestataire de soins de santé un test sanguin.
Vérifier les résultats du test trop tôt.

Laissez au test le temps de fonctionner. Pensez à régler une minuterie en suivant les instructions figurant sur l’emballage.

Utilisez de l’urine diluée. Pour obtenir les résultats les plus précis, faites le test à la première heure le matin, lorsque votre urine est la plus concentrée.

 

Que faire après un test de grossesse positif ?

Après un test de grossesse positif, il est important de prendre conscience de tout ce que vous devez faire.

Ne paniquez pas !

Tout le monde n’a pas une grossesse planifiée ou n’est pas immédiatement heureux de cette nouvelle. Faites-vous plaisir en apprenant la nouvelle. Être enceinte est un événement important et peut s’accompagner d’une grande gamme d’émotions. Parfois, même si vous essayiez de concevoir un enfant, vous pouvez vous sentir dépassée ou remettre en question vos plans.

S’il s’agit d’une grossesse non planifiée, réfléchissez soigneusement à toutes les options. S’il s’agit d’une grossesse non planifiée, réfléchissez soigneusement à toutes les options, notamment l’adoption, l’avortement et, bien sûr, la modification de vos projets de vie pour garder et élever votre enfant.13 Prenez le temps d’assimiler la nouvelle tout en réfléchissant à ce que vous allez faire.

Des organismes existent et suggère de discuter de vos options avec un conseiller ou un travailleur des services sociaux si vous avez besoin d’informations ou de conseils. Il existe également des groupes de soutien pour les personnes confrontées à l’adoption, à l’avortement et/ou à l’accession à la parentalité.

 

Prenez un rendez-vous chez votre gynécologue

La première chose à faire est de prendre rendez-vous chez un gynécologue. Le spécialiste pourra prescrire une prise de sang en laboratoire pour confirmer la grossesse. C’est de cette manière que le début de la grossesse sera daté.

Prenez un rendez-vous prénatal dès que votre grossesse est confirmée ou que vous pensez être enceinte. Certains praticiens ne fixent le premier rendez-vous qu’après l’absence de deux règles, tandis que d’autres vous font venir tout de suite.2

Même si vous n’avez pas de rendez-vous précoce, n’hésitez pas à appeler pour poser des questions sur des sujets tels que les médicaments que vous prenez actuellement, les symptômes qui vous inquiètent ou les problèmes de santé chroniques qui pourraient affecter votre grossesse.1

Si vous avez des antécédents qui pourraient suggérer que vous devez être vue plus tôt, dites-le clairement. Par exemple, des antécédents de perte de grossesse, des complications telles que des douleurs ou des saignements, ou des conditions chroniques que vous aviez avant la grossesse, comme le diabète ou l’hypothyroïdie, nécessitent un rendez-vous.3

Un rendez-vous peut également vous aider à dissiper tout doute sur le résultat de votre grossesse et à confirmer que vous allez bien avoir un bébé.

 

Arrêtez de de fumer et de boire de l’alcool

Une fois que les tests de grossesse sont concluants, arrêtez immédiatement l’alcool et les cigarettes. Continuer à fumer et à boire de l’alcool pendant la grossesse peut grandement impacter le développement de votre enfant.

 

Mangez sainement et s’hydrater

Pendant votre séance chez le gynécologue, prenez le temps de demander les aliments à privilégier et ceux à éviter pendant toute la grossesse. Pensez à vous alimenter sainement et à bien vous hydrater.

 

Soyez patient avant la grande annonce

Il faut être sure avant d’annoncer la grande nouvelle à tout le monde. La patience est de mise !

 

Prenez des vitamines prénatales

Les vitamines prénatales seront prescrites par votre médecin pendant les 9 mois qui suivent afin de garantir la bonne santé de votre bébé.

 

Commencez à vous renseigner sur ce qui vous attend

Renseignez-vous sur à peu près tout ce qui vous attend pour éviter de se faire prendre à la dépourvue.

 

Adaptez votre travail

Si vous avez un travail qui nécessite de soulever des objets lourds ou de rester debout pendant des heures, vous devrez faire quelques ajustements. Informez votre patron et votre responsable des ressources humaines que vous êtes enceinte et trouvez une solution.

Célébrez

 

Bien que vous ne deviez pas consommer de boissons alcoolisées pendant la grossesse, cela ne veut pas dire que vous devez arrêter de vous amuser. Un verre de cidre pétillant est un excellent moyen d’animer la soirée et de porter un toast à votre nouveau bébé.

Alors que certaines personnes prévoient un dîner romantique pour surprendre leur partenaire avec la nouvelle de la grossesse, d’autres organisent des fêtes plus importantes. La manière et le moment de célébrer dépendent de nombreux facteurs. Quoi qu’il en soit, n’oubliez pas que s’amuser est une partie importante de la grossesse. En vous amusant, vous évacuez le stress et vous vous détendez, ce qui est bon pour vous et pour le bébé.

 

Profitez de votre grossesse

Après tout, ce n’est que neuf ou dix mois. Bien que la fin de la grossesse semble très éloignée, elle arrive plus rapidement que ne le prévoient de nombreux parents.

En planifiant à l’avance et en vous préparant un peu chaque mois pour le bébé, vous éviterez un sentiment de panique vers la fin de la grossesse, lorsque certains parents « se réveillent » et réalisent qu’il ne reste que quelques semaines avant l’arrivée du bébé.

A quel moment un test de grossesse peut-il être positif ?

Il est possible de faire son test de grossesse à partir du premier jour de retard des règles. Cependant, il faut noter que certains tests sont moins sensibles que d’autres.

Pour avoir un résultat fiable, le meilleur moment de faire son test est d’environ 1 à 2 semaines après la date prévue pour les menstruations. A ce moment, vous serez sûre de savoir si vous êtes enceinte ou pas.

 

Test de grossesse positif : A qui l’annoncer ?

 

 

Les médecins conseillent aux futurs parents qu’il est préférable d’attendre le 3e mois avant d’annoncer l’arrivée de leur bébé aux proches, le temps de faire la première échographie.

C’est une recommandation du fait qu’avant cela, les risques de fausses-couches sont encore assez élevés. Toutefois, vous pouvez parfaitement suivre votre instinct et vos envies. Il n’y a pas de bons ou de mauvais moment pour annoncer la grossesse, à chacun son choix.

À qui le dire ?

La deuxième personne à savoir que vous attendez un enfant sera probablement votre conjoint ou partenaire. Il existe de nombreuses façons créatives de faire une annonce de grossesse qui commémore ce moment spécial d’une manière unique. Il peut être amusant de trouver une façon inattendue de le lui annoncer. Ou peut-être que c’est eux qui vous ont tenu la main pendant que le test de grossesse était en cours.

Ce sont des décisions faciles à prendre. Le prochain groupe de personnes à qui vous pourrez le dire sera votre famille ou vos amis proches. De ce groupe, vous passez généralement aux connaissances et, enfin, vous le dites à quiconque veut bien vous écouter.

Il peut également être normal de le dire à des inconnus avant d’être prêt à le dire à votre famille. C’est une façon de partager votre nouvelle dans une situation à faible risque et avec très peu de réactions.

Le moment où il faut le dire aux autres est un sujet très débattu. Le moment de partager la nouvelle de votre grossesse est une décision très personnelle. Certaines familles choisissent d’annoncer la bonne nouvelle tôt et souvent. Elles le disent à qui veut bien les entendre. Avant que le bâtonnet du test de grossesse n’ait séché, elles sont au téléphone pour appeler leurs amis et leur famille.

Les raisons des femmes qui préfèrent le dire tôt :

  • Beaucoup de soutien au début de la grossesse
  • Possibilité de partager vos bonnes nouvelles et votre enthousiasme
  • Offres d’aide physique plus précoces
  • Plus de conseils de la part d’autres personnes sur les praticiens
  • Aide pour les premières décisions
  • Si vous faites une fausse couche, vous bénéficierez du soutien de tous.

 

4.1/5 - (29 votes)