Pourquoi mon enfant ne raconte pas sa journée à l’école ?

Chaque soir, quand les parents reviennent du travail et que les enfants rentrent de l’école, il est d’habitude de demander à son enfant « comment s’est passé ta journée ? », après les petits bisous traditionnels. Mais souvent, vos progénitures se défilent et vont directement dans leur chambre. Ceci pourrait certainement vous inquiéter. Que nenni ! Rien de grave, nous vous rassurons tout de suite.

Effectivement, il se peut que vous soyez un peu frustré face à cette situation. La communication étant très indispensable, certains enfants n’aiment pas parler de ce qu’ils ont fait à l’école. Ce silence, selon quelques spécialistes, est le signe que votre bout de chou commence à devenir autonome.

Une mémoire différente par rapport à celle des adultes

Bien que cela peut vous contrarier, le silence de votre enfant n’a rien d’inquiétant. En effet, ils n’ont pas les mêmes capacités de mémoire que les adultes. Il ne leur est donc pas possible de raconter en détail tout ce qu’ils ont fait ou n’ont pas fait à l’école. S’ils le souhaitent, ils peuvent vous donner des bribes d’informations, mais pas plus. Leur mémoire n’est pas encore très bien structurée. De même, ils n’ont pas la maturité pour une représentation temporelle.

Nombreux sont les enfants qui ne se souviennent même pas du prénom de leurs camarades de classe, ce qui n’est pas bien étonnant. Il faut considérer que le silence d’un enfant ne signifie pas catégoriquement un « refus de raconter ». Des fois, il est possible qu’il vous raconte spontanément une anecdote sans que vous n’ayez à lui poser une quelconque question.

Pourquoi mon enfant ne raconte pas sa journée à l’école avis

Une intimité qu’il faut absolument respecter

La vie à l’école est une situation que l’enfant considère comme étant personnelle. Elle fait partie intégrante de son intimité. Ne vous étonnez donc pas s’il ne souhaite pas vous raconter sa journée dans les détails. C’est d’ailleurs très fréquent chez les jeunes adolescents. Au fur et à mesure qu’il grandit, votre bout de chou apprendra que sa journée LUI appartient. Ne pas violer cette intimité lui permet d’avoir son autonomie et de se faire sa propre identité. Notez qu’à environ 5 ans, les jeunes enfants auront tendance à mentir à leurs parents. Effectivement, ils se rendent compte petit à petit que ces derniers n’ont pas connaissance de ce qui trotte dans leur tête. Ils pensent ainsi qu’ils peuvent facilement jouer avec les informations.

Aux environs de cet âge, ils apprennent également ce qu’est réellement une intimité psychique. L’enfant essaiera de protéger ce petit « jardin secret » des éventuelles intrusions des parents. Son silence par rapport à vos questions est ici considéré comme un mécanisme de défense. De même, ceci lui permettra un meilleur dépassement de ses angoisses futures.

Les experts et les spécialistes conseillent, autant que possible, aux parents de laisser leurs enfants se construire leur autonomie. Pour ce faire, évitez de chercher à savoir tout ce qu’il a fait de sa journée. S’il ne vous répond pas ou reste vague, n’insistez pas. Notez que votre progéniture aura besoin de liberté, d’être indépendant et autonome.

Pourquoi mon enfant ne raconte pas sa journée à l’école conseils

Faites-lui confiance

Dès lors que votre bout de chou ne change aucunement ses habitudes et ses comportements, vous n’avez pas à vous inquiéter. Il n’est pas nécessaire d’avoir un contrôle total sur ce qu’il fait pendant la journée. C’est un pas important vers la confiance mutuelle. Selon les dires d’un pédopsychiatre, ne posez pas de questions directes à l’enfant, c’est plus judicieux. En outre, il vous est recommandé de raconter vous-même votre journée, ce qui l’incitera à en faire de même. Ceci pourrait notamment être une très bonne astuce pour se détendre quand on est un parent fatigué. Donnez-lui la liberté de s’exprimer tout en prenant le temps de l’écouter. Consacrez un peu de temps également à votre enfant en engageant la discussion. Faites en sorte qu’il devienne acteur de sa vie.

Comment réagir face à cette situation ?

Frustrant, contrariant… bref, voir son enfant refuser de se confier peut agacer bien des parents. Ne vous alarmez pas pour autant. Notre meilleur conseil est de ne pas insister. Si vous le faites de manière incessante, l’enfant risque fort de manquer de confiance en lui, de ne plus croire en ses capacités… S’il veut vous raconter sa journée, il le fera sans aucun souci. Dans le cas contraire, laissez-le avoir le choix. Il faut cependant lui laisser entendre qu’il peut se confier à tout moment.

À mesure que l’enfant grandit, il se confiera de moins en moins à ses parents. N’en faites pas toute une montagne. Posez-lui des questions de temps en temps sans pour autant l’effrayer avec des sujets peu adéquats. Notez que tout comme vous, il a tout à fait droit à la discrétion. Si vous cherchez d’autres conseils, n’hésitez pas à consulter notre rubrique spécialisée.

Camille Rossa

Rédactrice en chef du site monblogdebebe.fr ! Jeune Maman, nous avons créées ce blog pour aider les mères à choisir les meilleurs produits pour leur enfant en toute sécurité. Je suis diplômée en 2010 d'un DU en pédiatrie. Des questions ? N'hésitez pas à me contacter via le formulaire de contact.